Sécurité et Prévention, notre Engagement .

Comme l’indique la Déclaration des Droits de l’Homme dans son article 3, « la sécurité est un droit fondamental ».

La municipalité Commeinhes a laissé augmenter les actes de délinquance dans notre ville ces dernières années. Les agressions, vols à la tire, cambriolages, sont en hausse, laissant bon nombre de Sétois dans le désarroi et l’impuissance. Les cambriolages ont, à eux seuls, augmenté de 37% en un an ! De 1996 à 2001, pourtant, une politique différente avait été mise en œuvre et avait porté ses fruits. En 2001, les faits de voie publique (vol à main armé, à la tire, à la roulotte, dégradation, cambriolages) avaient chuté de 7%, et même de 18% pour les vols à la roulotte. Depuis, les effectifs de notre police municipale et nationale ont baissé, et le système de vidéosurveillance mis en place par le maire actuel a prouvé, par les chiffres, son inefficacité. 30% de nos policiers nationaux ont disparu depuis 2007. Avec la disparition de la police de proximité et de l’îlotage, les sétois ne se sentent plus en sécurité, les enfants ne sont plus protégés, et le manque d’avenir de nos quartiers laissent un grand nombre de jeunes sur le bord de la route, avec de sérieux risques de tomber dans la délinquance et les addictions.

La liste Puissance Sète compte faire de la sécurité et de la prévention l’un des piliers de notre Vivre Ensemble. Nous nous engageons à :

  • Travailler et agir sur les causes de l’insécurité. Les inégalités, la précarité, le chômage et l’exclusion de certains habitants de notre ville, sont un terreau favorisant les incivilités et les actes de délinquance.
  • Augmenter les effectifs de police. Car la Police Municipale ne doit pas se substituer à la Police Nationale, nous engagerons un combat pour augmenter le nombre de nos policiers nationaux en place sur Sète, comme nous l’avions obtenu avant 2001.
  • Réorganiser le lien entre Police Nationale et Police Municipale. Les policiers municipaux doivent avoir un rôle de prévention au service des citoyens. Un équilibre doit être retrouvé entre prévention et coercition.
  • Relancer l’îlotage et la police de proximité, afin de créer un lien social efficace dans nos quartiers, entre la Mairie et les habitants, par la mise en place de véritables référents municipaux, garants du vivre ensemble.
  • Accroître le dispositif de prévention spécialisée avec APS 34 et le Département, en renforçant les équipes d’éducateurs de rue.
  • Développer et animer le Comité Local de Prévention et de la Délinquance, créé récemment par la municipalité juste avant les élections, en lien et co-élaboration avec les associations et les comités de quartiers.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s