FORUM SÉCURITÉ « MIEUX VIVRE ENSEMBLE »

puissance sete, francois liberti,forum securite, vivre ensembleLe 6 décembre a eu lieu, à l’initiative du collectif le forum sur le thème « Vivre ensemble »

Trois intervenants ont apporté leurs expériences sur l’insécurité, la prévention, la sécurité.

Jean-Pierre Havrin, créateur de la police de sécurité, ancien conseiller de JP Chevènement au Ministère de l’Intérieur et actuellement adjoint au maire de Toulouse chargé de la prévention-sécurité,

Bruno Bartocetti, policier national, syndicaliste,

Gérard Boudet, Chef de service à l’APS (association prévention spécialisée).

 ___

La sécurité relève du pouvoir régalien de l’Etat. La base en est la Police Nationale. Il ne faut pas demander à la Police Nationale de faire du chiffre mais de servir le citoyen.

Le manque d’effectif explique le manque d’efficacité de la police. Avec la suppression, en 2002, de la police de proximité, 13,7 % de postes de brigadiers et d’officiers ont disparu. De plus depuis cette période les chefs de service de la Police Nationale doivent faire beaucoup de tâches judiciaires et sont donc moins dans la rue.

 ___

Les caméras de surveillance sont importantes pour une enquête judiciaire mais ne doivent pas remplacer la police dans la vie de la cité au quotidien.

Souvent le seul contact entre la population et la police est la répression et non la prévention.

 ___

La police de proximité crée une relation de confiance mais cela prend du temps pour qu’elle soit opérationnelle. Elle est complémentaire des éducateurs de rues. Ces personnes font un travail de proximité et d’immersion pour créer du lien avec les citoyens les plus éloignés des institutions et des services publics.

 ___

Il faut lutter contre le manque d’avenir et l’oisiveté des jeunes qui sont dans la rue.

 ___

A l’issue de ces interventions le public a pu poser des questions sur :

Le manque d’effectif :

Les demandes d’effectifs doivent être faites par le maire en préfecture, mais il est vrai que si F. Commeinhes affirme haut et fort que la délinquance diminue, il va manquer d’arguments pour obtenir gain de cause.

Le dispositif voisins vigilants :

VOISINSVIGILANTSC’est un transfert des fonctions régaliennes de l’Etat vers les citoyens, cela peut être dangereux. Il ne faut pas confondre civilité entre voisin (surveiller la maison du voisin absent) et délation ce qui se passe malheureusement trop souvent.

Le dépôt de plainte :

Jusqu’à ces derniers temps il était difficile de porter plainte à Sète où il était plutôt proposé une main courante. La nouvelle commissaire veut améliorer cet état de fait mais elle manque de moyens.

Il faut savoir que les plaintes entrent dans les chiffres sur la délinquance, les mains courantes non ! …

Les polices privées :

Seules les villes riches peuvent les financer, cela renforce les inégalités entre villes riches et villes pauvres et peut entraîner des dérives.

Les incivilités :

PLAINTE POLICEAprès les cambriolages et la drogue, les incivilités (boîtes aux lettres dégradées, poubelles brûlées …) sont la troisième source d’insécurité.

Comme à Toulouse, la police de proximité, que l’on peut contacter facilement et à tout moment peut être une solution.

Politique sécuritaire de gauche ou de droite ?EDUCATEUR

Une politique sécuritaire de gauche doit équilibrer prévention-répression, éducation, urbanisme

Le Front National entretien le fantasme de l’insécurité.

Les missions de la Police Municipale :

Sa mission principale doit rester la prévention. Le maintien de l’ordre public est une des attributions de la Police Nationale.

 ___

 Les axes principaux que privilégiera l’équipe

Travailler et agir sur les causes de l’insécurité

La première insécurité est l’insécurité sociale qui en génère d’autres. La crise, l’exclusion sont un terreau qui favorisent les incivilités.

A Sète, le fort taux de chômage, les problèmes de logement ne favorise pas la diminution de l’insécurité.

Il faut retrouver les effectifs de la Police Nationale supprimés ces dernières années.

Assurer la sécurité du citoyen, garantir l’ordre public, relancer l’îlotage et la police de proximité.

Démystifier la politique de communication autour de l’insécurité.

L’insécurité ne doit pas être un élément de propagation de la peur. Il faut démystifier la politique du chiffre.

Instaurer un équilibre entre coercition et prévention.

__

Le projet de ville de la liste Puissance Sète est basé sur la transformation sociale et démocratique, LE VIVRE ENSEMBLE ET LA SOLIDARITÉ.

Sète est la seule grande ville du département qui n’avait plus, jusqu’à ce jour, de Comité Local de Prévention de la Délinquance. La prévention spécialisée avec ses éducateurs de rue doit être renforcée par la convention entre la ville, le département et APS 34.

Cette rencontre entre sétois et spécialistes de la sécurité a été de haute teneur et prouve bien, une fois de plus, la nécessité de travailler en complémentarité.

Vous souhaitez le télécharger puis l’imprimer pour le partager avec vos amis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s