Appel au vote de Véronique Mauroy

11054359_1562793973978570_238703542672078019_nMesdames et messieurs, bonsoir

Vous le savez, suite au premier tour de dimanche dernier, nous, candidats du Parti Socialiste, nous avons décidé de soutenir et de nous unir aux candidats Front de Gauche que sont Véronique CALUEBA/RIZZOLO et François LIBERTI. Cette décision, elle a été naturelle. Naturelle parce que lorsqu’un candidat de Gauche est qualifié pour le second tour, il est de notre responsabilité de tout faire pour qu’il le remporte. Naturelle, parce que nous voulons un canton à Gauche. Naturelle enfin parce que le candidat à battre n’est pas n’importe qui. Il s’agit du Front National. Et lorsqu’il s’agit du Front national, l’Union ne doit pas manquer. Ces candidats arrivés en tête au premier tour nous obligent à construire, tous ensemble, gens de gauche, le seul rempart possible. Je me réjouis à cet égard de voir que ce soir les candidats Europe-Ecologie-les Verts sont présents. Le message qui est envoyé ce soir aux électeurs de gauche et plus largement au peuple de gauche est clair. Il faut mobiliser dimanche prochain. Mobiliser pour ne pas laisser la place à un parti obscur. Mobiliser pour empêcher que notre canton ne tombe en de mauvaises mains. Ce deuxième tour n’est pas banal. Il n’est pas non plus acceptable. J’entendais dimanche dernier certains commentateurs parler des deuxièmes tours où le FN est présent comme si cela était normal. Je veux vous dire ici qu’un FN au deuxième tour, qui plus est avec près de 32% des voix, nous, socialistes, nous ne trouvons pas ça normal. Nous n’accepterons jamais de nous résigner à voir ce parti si haut. Nous ne démissionnerons jamais de notre rôle et continuerons toujours à combattre la haine. Parce que oui, ce que propose le Front national c’est la haine. La haine des autres. Saint-Exupéry écrivait «  Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m’enrichis ». C’est cela que nous, la Gauche, nous devons répondre à la haine. Opposons-lui l’altruisme. Opposons-lui l’ouverture. Opposons-lui nos différences.

Le Front National veut l’uniformisation quand nous défendons la singularité. Il veut la division quand nous appelons à se rassembler. Tous ici présents, dans la salle comme sur scène, nous sommes différents. Mais la réponse que nous apportons aujourd’hui, c’est la bonne. Cette réponse, c’est l’Union face au danger. Je ne suis pas communiste. Je ne suis pas au parti écologiste. Tout comme Véronique Calueba/Rizzolo n’est pas radicale de gauche ou François Liberti socialiste. Mais malgré nos différences, une chose nous rassemble : la Gauche. Nous sommes TOUS de Gauche. Et dimanche prochain, nos ressemblances devront être plus importantes que nos différences.

Dimanche prochain, mesdames et messieurs un canton à gauche, oui c’est possible ! Une politique de solidarité préservée, oui c’est possible ! Une politique sociale amplifiée, oui c’est possible ! Une victoire de la Gauche, oui c’est possible ! La victoire, oui c’est possible !

Véronique Mauroy

Publicités

A propos puissance2014

Collectif de campagne " Avec François LIBERTI, Puissance SETE, Décidons ensemble"
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s