Mandat 1996-2001 ÉQUIPE MUNICIPALE FRANÇOIS LIBERTI

4 budgets autonomes élaborés et exécutés

14 actions marquantes durant ce court mandat

1 – La démocratie locale

– Dès l’élection, contribution de la ville à la création d’associations et de comité de quartier (22)

– Création d’un comité d’usager de l’eau dans le cadre de la renégociation du contrat avec la CGE

– Tout au long du mandat, des réunions préparatoires sur les budgets avec le personnel communal, les comités de quartier, la population

– Mise en place de plusieurs commissions extra communales

– Instauration d’une permanence téléphonique en direct avec la mairie et ouverte à toute la population

2- Grandes infrastructures

3- Logement social

4- Environnement et emménagement durable

  • Mise aux normes de l’usine d’incinération (SIVOM)
  • Création d’une plateforme de maturation des machefers
  • Dès 1996, quelques mois après l’élection, arrêt des dépôts sur la carrière de Remassis amorcés 2 ans auparavant
  • Mise à l’étude d’un procept de confinement sur place
  • Création d’un service municipal de l’environnement, chargé notamment d’une animation et d’actions éducatives dans les quartiers et dans les écoles de la ville.
  • Organisation annuelle d’assises sétoises de l’environnement
  • Dès 1996, arrêté d’interdiction de construction dans les carrières
  • Création d’une structure d’insertion par l’économique, rattachée au centre social la péniche et qui s’est transformée par l’activité pérenne des agents du Littoral
  • Lancement du tri sélectif dans plusieurs quartiers de la ville
  • Mise en place des points de collecte sélective sur toute la ville
  • Mécanisation du service du nettoiement avec la création d’une brigade installée, rue du 14 juillet.
  • Acquisition de 107 hectares à la compagnie des Salins du Midi.
  • Revente immédiate au conservatoire du Littoral de 67 hectares situés entre la voie ferrée et l’étang de Thau pour un projet de réhabilitation des anciennes salines, véritable poumon entre la mer et l’étang.
  • Sur 40 hectares du triangle de Villeroy , projet d’aménagement intégré :

8 hectares pour le logement, dont une partie de logements sociaux.

32 hectares pour la réalisation d’une aire de loisirs de Camping de plein-air et aire d’accueil pour les camping-cars

  • Réinstallation des restaurants de plage hors du Champs du DPM
  • Lancement des 1ères. études avec le BCOM et les services maritimes de l’Etat pour la réhabilitation du Lido de Sète à Marseillan , avec déplacement de la route et reconstruction du cordon dunaire
  • Création sur le quartier de la plagette d’un grand espace de loisirs pour les familles et de jeux pour les jeunes
  • Enfouissement des réseaux aériens pour tout le quartier de la pointe-courte et la calotte de St Clair
  • Création d’une serre municipale pour gérer et fleurir les espaces verts de la ville, installée au quai des moulins

5- Grands travaux d’assainissements

  • Une grosse partie des quartiers de Sète lorsque nous sommes arrivés à la mairie n’étaient pas encore raccordée aux réseaux de traitement des eaux usées
  • Dès 1996, un vaste programme a été engagé pour raccorder le quartier du quai des moulins, le boulevard Gilbert Martelli, le quai du Mascoulet (la clinique ST Térèse construite depuis 2 ans rejetait ses eaux usées dans le canal), l’avenue Maréchal Juin, tout le quartier de l’avenue de la gare, le quartier de la pointe-courte, le quartier des quatre ponts
  • En 1999 a été réalisé avec le SIVOM, l’émissaire en mer et la mise aux normes de la section des eaux usées

6- Equipements sportifs et grandes manifestations

7- Equipements culturels – vie culturelles et animation festive

  • Inauguration du CRAC
  • Relance de 4 corsos annuels avec les écoles, les quartiers, au printemps, à Nöel et à la St Louis
  • Acquisition d’un immeuble face à la chambre de commerce et création du MIAM
  • Médiathèque centre-ville et inauguration en présence de Danielle Mittérand (nom de baptême donné à la médiathèque)
  • Appui de la ville à la création de Fiesta Sète
  • Création du Festival de la chanson Française avec l’association ACIM-DIOC
  • Création d’une St Louis décentralisée dans les quartiers de la ville, intégrant la vie associative et donnant avec les joutes une part importante aux animations de rue
  • Réalisation avec le ministère de la culture d’un projet de cheminement culturel du Phare ST Louis au théâtre de la mer, en passant par le cimetière marin, ST Clair et le quartier haut. Cela visait un programme d’investissement sur ces lieux remarquables du patrimoine culturel sétois

8- Acquisation foncière et construction du centre funéraire Raymond FELICES

Cette réalisation a réunis dans un même lieu tous les services municipaux administratifs et techniques intégrant la construction d’un crématorium, afin de doter la ville d’un vrai service public au moment même où la communauté européenne permettait la mise en concurrence avec le privé. Ce centre funéraire moderne a permis de dynamiser le service public dans un domaine particulièrement sensible pour les familles

9- Equipements scolaires. Enfance et jeunesse.

  • Construction du complexe «  primaire et maternel » ARAGO MICHELET : 2 écoles livrées en 2001
  • Construction du restaurant de Ferdinand Buisson, livré en 2000
  • 1ère . études engagées pour la reconstruction de l’école Renaissance
  • Réhabilitation de l’école Louis Pasteur et création de classes nouvelles
  • En lien avec les écoles, mais aussi, avec les foyers municipaux, renégociation du contrat de la restauration collective avec la filiale de la CGE « Avenance », qui en avait eu le bénéfice sous la municipalité Marchand
  • Création du comité d’usagers, pour le contrôle et l’amélioration  du service de la restauration collective avec des parents, des enseignants, des directeurs d’école, des personnels de service de la commune, des animateurs, le délégataire, et l’élue du service.
  • Création du Point Info Jeunesse, rue Villefranche.
  • Organisation des rencontres locales de la jeunesse (avec la visite Mme Marie-Georges Buffet, Ministre de la Jeunesse et des sports)
  • Intégration et titularisation des personnels de « Sète Plein Air »
  • Titularisation des vacataires des Châlets Saint-Hugues.
  • Rénovation et remise aux normes de la « plonge » des Châlets Saint-Hugues.
  • Organisation des semaines des droits de l’enfant, avec des initiatives sur la citoyenneté en partenariat avec les écoles, les centres aérés et l’Institut Médico-Edicatif

10- Ville solidaire

  • Création du centre social Villefranche
  • Convention avec le centre social la péniche (associatif)
  • Création de la maison de quartier à l’ïle de Thau
  • Acquisition du Café de la paix et création de l’épicerie sociale
  • Acquisition foncière et construction de l’hôtel social par le SUS avec l’aide de la ville et de l’OPHLM
  • Mise à disposition d’un lieu d’accueil pour les SDF à l’avenue Maréchal Juin
  • Etablissement de barèmes sociaux pour l’accès aux équipements de la ville (cantines, centres aérés, vacances familiales , équipements sportifs et culturels, transport)
  • Tarification dégressive pour les jeunes au théâtre Molière et à la Passerelle sur l’Ile de Thau avec la scène nationale
  • Création d’une structure d’accueil parent-enfants, rue de la Savonnerie
  • Convention pour le dépistage gratuit du Cancer du sein avec le Mammobile
  • Réhabilitation du foyer logement, le Tonnaire, avec Herault Habitat et le Conseil Général
  • Installation des services sociaux et de la PMI sur le quartier de l’île de Thau

11- Les transports publics

  • Renégociation du contrat avec la société Cariane en charge du réseau Bus
  • Embauches supplémentaires de chauffeurs et déprécarisation.Sur le réseau, retour du tour de montagne, création de nouvelles lignes, notamment, au quartier Haut, ST Clair, Ile de Thau
  • Tarification sociale et extension de la gratuité notamment pour les jeunes, les personnes âgées et les familles aux revenus précaires
  • Première navette fluviale gratuite sur le chenal maritime dans la période de reconstruction du pont de la victoire

12- Les services publics et l’emploi

  • Création du service municipal de l’environnement (quai d’Alger)
  • Création du service de l’animation à côté de la mairie
  • Création du service de la communication Grand rue Mario Roustan
  • Création du mensuel sétois mis à la disposition de la lettre parole des sétois et de la vie associative
  • Création de l’office municipal du tourisme (grand rue Mario Roustand)
  • Création du Club de Croisière avec le département et la CCI
  • Création dans le service enfance et jeunesse d’une structure d’animation donnant la parole aux jeunes, ainsi que l’organisation de séjour ado, centre de loisirs et vacances sportives
  • Création du service d’urgence 7 / service pour répondre dans l’immédiateté aux demandes des citoyens sur des dysfonctionnements repérés, notamment sur la voie publique et les bâtiments communaux
  • Restructuration des services municipaux laissés quelque peu à l’abandon
  • Titularisation de 200 employés en contrats précaires
  • Organisation des premières rencontres sétoises pour l’emploi
  • Création d’une structure d’accueil, de porteurs de projet permettant l’accès au crédit
  • Création d’une commission extra communale pour l’expansion économique
  • Recrutement de 80 emploi jeunes « formation et intégration » en fonction des départs à la retraite
  • Après le classement du bassin du midi dans la concession pêche, réalisation d’un projet avec le département, la région, l’état et l’Europe pour la construction d’une zone de service dédiés à la pêche et à la grande plaisance dans le bassin de Cayenne (cale de halage, aire de carénage, zone technique et aire de ramendage sur les quais midi-nord et midi-sud création de 150 emplois)

13- Renégociation du contrat de l’eau avec la CGE

  • Baisse de 13% du prix de l’eau facturé à l’usagé
  • Création d’une commission de contrôle des usagers sur l’exécution du contrat du contrat et de l’exonération des fuites indûment facturées
  • Programmation sur 5 ans de travaux à réaliser sur le réseau entièrement financés par la CGE
  • Reprise dans les contrats de l’entretien des bouches à incendie à la charge de la CGE, avec rétroactivité du paiement de la taxe foncière dûe à la ville et que la municipalité précédente n’avait pas réclamée à la CGE

14- Maîtrise de l’augmentation fiscale (1% par an)

  • Maintien et consolidation de l’abattement général à la base exonérant la taxe d’habitation pour les plus faibles revenus
  • Recherche des ressources nouvelles par la contractualisation avec les partenaires des collectivités locales et territoriales, Région, Conseil Général, Etat et Europe

La réalité en 4 ans illustre point par point le changement sur lequel nous nous étions engagés auprès des sétois en 1996.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous souhaitez télécharger et imprimer l’article afin de le partager avec des amis

Publicités

2 commentaires pour Mandat 1996-2001 ÉQUIPE MUNICIPALE FRANÇOIS LIBERTI

  1. MOULIN dit :

    Vous avez oublié la renégociation de la participation de la Ville de Sète au sein du Syndicat d’Adduction d’eau du Bas Languedoc, en 1996 la Ville de Sète participait pour 38% des dépenses de fonctionnement de ce syndicat, après étude et intervention de François LIBERTI, la clef de répartition est passée de 38% à 19% avec en plus une renégociation de la dette de la Ville de Sète au sein de ce syndicat et une économie de 1 million d’euro pour notre ville. En ce qui concerne le contrat avec la CGE, celle-ci a versé une participation pour occupation du domaine public de 92000,00 € par an.

  2. Isoird dit :

    Oublié également la renaissance du festival Jazz à SETE, crée sous l’aire Marchand, mais laissé dans l’oubli depuis des années, ressuscité dés 1996 avec l’aide Mr Louis Martinez (dit petit-louis) et d’une équipe de passionnés .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s